Carlo de Leeuw et son but en finale de la coupe 1980

Carlo de Leeuw. "Et puis peut-être ton plus beau moment de ta carrière, cet objectif …" Dans Feyenoord TV, Carlo de Leeuw en profite tranquillement plusieurs années plus tard. Un coup qui tombe "soudainement" à la 71e minute.

'Oui. Le but en soi n'était rien. Je pense que c'était d'un coin. La balle est rejetée, la balle est réintroduite. Nielsen continue sur la gauche. Je suis sur la droite, car j'avais pris le coin. Et il vient avant, il dépasse tout le monde et il vient devant mon juge. Eh bien, ma jambe droite n'est pas ma plus forte. Eh bien, je l'ai frappé … Je l'ai frappé, mais pas vraiment génial. Mais il envahit. "

C'est un plaisir à regarder, l'homme matériel sympathique de Feyenoord qui revient dans le temps à ce moment vraiment mémorable. Mais comme c'est souvent le cas avec les souvenirs, ils ne s'additionnent pas tout à fait. Entre ce coin de la droite et ce centre de la gauche se trouve une minute complète avec une attaque ratée par les deux équipes.

C'est une remise en jeu après ça qui commence tout. Feyenoord combine bien au milieu de terrain via Brard, Pétursson et Van Deinsen. Ce dernier tente de jouer avec un joli coup de pied à Nielsen, qui est en effet là où l'on s'attendrait à De Leeuw. Il est resté sur la droite pendant plus d'une minute. Il ne le regretterait pas.

Nielsen n'est pas atteint au début, car le milieu de terrain droit Schoenaker tape le ballon loin de lui. Frank Janssen essaie la même chose avec Pétursson et ça tourne mal. Cela s'appelle "Une balle de back-play trop molle" dans De Telegraaf, mais ce n'est pas la bonne description. Tout ce que vous pouvez dire, c'est qu'il ne le remplit pas suffisamment pour en faire un coin. Il le remet à Ivan Nielsen. Il a donné une croix, probablement avec l'intention d'atteindre Jan Peters.

Du gardien de l'Ajax Piet Schrijvers, vous pouvez vous demander si sa contribution ici n'est pas un peu maigre. Il avait 32 ans, un gardien expérimenté, mais ici, il marche un peu maladroitement dans son propre but et essaie ensuite avec sa jambe droite – presque en arrière, il a l'air un peu effrayé – de faire tourner ce tir de De Leeuw. Il le fait, mais seulement derrière la ligne de but.

Ruud Krol au premier poteau et Peter Boeve au second sont un pas de moins. Carlo de Leeuw est le seul à avoir un pied contre lui. Le mauvais pied, car sa gauche est la meilleure. Mais aujourd'hui, ce droit est à gauche. Mieux que le meilleur. Il le frappe et il réussit. Sa propre description de son rôle à cet égard est trop modeste. Ce n'est pas si simple non plus: juste le petit peu qu'il faut.

De Leeuw rugit et applaudit avec exubérance, tombe les mains sur les genoux devant la section explosive S. Peters, Pétursson et Wijnstekers tombent autour de son cou. C'en est trop pour le jeune footballeur, qui tombe. «Il y avait mes amis», répétait-il à plusieurs reprises dans les interviews. Il mentionnait toujours des larmes dans ses yeux.

"Ne me posez pas de questions sur les autres matches que j'ai disputés, parce que je ne me souviens vraiment pas", rit De Leeuw en décrivant la chair de poule et le stade au complet. "Et dans le commentaire, ils mentionnent le mauvais nom qui a également marqué … Ils disent Jan van Deinsen, alors que c'était moi. " Il est livré avec des yeux scintillants amicaux et indulgents et un sourire tordu et espiègle sur la bouche.

La finale de la coupe 1980 est la seule chose que Carlo de Leeuw a gardée en vidéo. Sur une cassette Betamax obsolète, qu'il ne pouvait plus lire. Quand il a dit cela au Rotterdams Dagblad en 2008, le téléphone a rapidement sonné. Quelqu'un a appelé d'une entreprise qui transfère d'anciennes bandes sur DVD. "J'ai pu regarder le match pour la première fois il y a quelques mois", a déclaré l'homme qui avait failli voir Abraham.

Naturellement, Carlo a regardé les images quand il les avait sur DVD. "Je dois dire que ce n'était pas décevant", a-t-il déclaré. «J'ai eu de belles promotions. Petite perte de balle, quelques talons. J'ai joué contre Piet Wijnberg, ça s'est assez bien passé. Très agréable de le revoir. "

De Leeuw n'était pas un show-off. «Récemment, ils ont montré de vieilles images de moi à la télévision. Tous mes moments forts ensemble durent environ 2,45 minutes. " Cette auto-dépréciation n'a pas empêché le dernier équipementier de suspendre une photo de lui-même dans son "hangar à chaussures", applaudissant après ce but. "La coupe était vraiment un grand prix pour nous en 1980", a déclaré Carlo en 2008. Et à propos de la pénalité: "J'ai été tapé par Wijnberg et je suis tombé. C'était juste. Je sais parce que je viens de revoir les images. "

Quand j'ai écrit mon livre Mieux que le meilleur, le choix était très conscient: dix-sept chapitres et un prix de vente de dix-sept euros. En hommage. Parce que dix-sept était le numéro de maillot de cet ailier gauche alors si jeune, décédé en février 2020. Ce seul but dans cette finale de coupe, contre l'Ajax. Inoubliable.

Gérard Tuk

En savoir plus sur la finale de coupe Feyenoord – Ajax en 1980:
www.beterdandebeste.
nl

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *.

*
*
You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">HTML</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Translate »