Cristiano dos Santos

Cristiano dos Santos Rodrigues (3 juin 1981) était un attaquant brésilien qui est allé à 'Judas' avec son compatriote Sergio du favori de la foule. A joué aux Pays-Bas pour Roda JC et Willem II.

NAC Breda

C’est l’agent de joueurs Marc van Hoof qui a aidé Cristiano, avec son compatriote Sergio, à un contrat à Breda. La direction du club du CNA rêvait de samba dans le stade Fujifilm et se frotta dans leurs mains. Le potentiel foule-plaisirs serait certainement générer des frais de transfert élevés a été la pensée.

En novembre 1999, le Brésilien fait ses débuts à l’Eredivisie au Stade Volendamse Veronica. Avec une victoire 1-3, les points ont été pris à Breda. Cependant, c’était son seul match cette saison et après que le CNA a été relégué de l’Eredivisie, il a dû attendre un an pour poursuivre son aventure Eredivisie. Au deuxième niveau des Pays-Bas, la patience du Brésilien a été mise à l’épreuve. Il n’a joué que 10 matchs. Sa contribution au championnat – que nac a immédiatement ramenée à l’Eredivisie – était donc faible.

De retour au plus haut niveau, le Brésilien est finalement entré en scène avec l’entraîneur Henk ten Cate; en deux saisons, il a marqué seize buts en 59 matchs. Grâce en partie à son bon jeu, le CNA s’est retrouvé au quatrième rang au milieu de la saison 2001/2002.

Le public fanatique a porté Cristiano et aussi Sergio sur leurs mains, mais toujours l’amour refroidi à long terme. Les frais de transfert de rêve ont vu le conseil partir en fumée. Cristiano et son partenaire Sergio ont signé un contrat avec Roda JC qui a assuré que les deux Brésiliens quitteraient Pour Kerkrade dans le transfert d’été sans transfert.

Roda JC

Le club de Kerkrade a été obligé de payer le salaire minimum pour les joueurs en dehors de l’Union européenne de près de 800.000 florins. Le CNA n’a pas eu à répondre à cette condition parce que les deux Brésiliens étaient avec le club depuis un certain temps. Le club ne pouvait pas se le permettre du tout. Le CNA s’est senti trompé et les partisans étaient furieux. Sous escorte policière, ils ont dû être escortés dans le bus des joueurs. 'Judases' et 'transfuges' ont crié les banderoles dans le stade fujifilm. Pour Henk dix Cate, ce n’était pas une raison pour ne pas faire ses meilleurs joueurs. Cependant, il n’était pas heureux de la façon dont les choses allaient: «Je me demande si elles sont heureuses dans leurs cœurs. Mais oui, l’argent peut payer cher.

Aussi à Roda JC Cristiano dos Santos Rodrigues pourrait compter sur une place de départ. Il a marqué 30 fois en 78 matchs. Une belle moyenne. Après trois saisons, il voulait l’essayer plus haut. Cependant, il n’y avait pas de clubs intéressants de l’étranger. ADO Den Haag et son ancien club NAC ont été attirés par les services du Brésilien, mais ils ne pouvaient pas répondre à ses besoins financiers. Cristiano s’installe finalement en Suisse une saison plus tard, où il avait convaincu le FC Bâle de ses capacités. Néanmoins, après sept matchs au cours desquels il a marqué une fois, cette aventure était déjà terminée. Willem II a libéré l’attaquant à l’hiver 2007 d’une situation désespérée à St Jakob-Park.

Adélaïde-Unis

Après deux ans contre la relégation, le Brésilien agile a quitté Willem II et a passé ses dernières années en tant que footballeur professionnel avec Adelaide United en Australie. Chez Tarxien Rainbows à Malte, où il a retrouvé son ancien coéquipier et compatriote Sergio, il a joué une année où il a marqué 18 fois en 20 matches. L’attaquant a également joué une demi-saison au Honduras. Ici, il a rapidement bougé parce que les conditions de vie étaient trop dangereuses. Des proches de coéquipiers ont été enlevés et libérés pour beaucoup d’argent. Pour Cristiano raison de ne pas emmener sa femme et ses enfants dans le pays d’Amérique centrale. Après l’aventure au Honduras, Cristiano a pris sa retraite du football professionnel.

Employé par la South Australian Football Association (FFSA), Cristiano dos Santos fait désormais la promotion du futsal et donne des cliniques. «De grands noms comme Cristiano Ronaldo, Ronaldinho et Messi ont commencé avec le futsal avant qu’ils ne viennent sur le terrain, c’est une partie importante de votre développement», dit le Brésilien qui a commencé à jouer au football dans la rue lui-même à l’âge de sept ans. Et il aime ça tous les jours : « C’est agréable de voir le développement parmi les jeunes », a déclaré Cristiano au journal local. Encore un peu de samba dans l’intérieur australien.

Previous Article

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *.

*
*
You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">HTML</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Translate »