KENTUDEZENOG

Jeroen Heubach (1974)

Jeroen 'Heubach Hooligan' (24 septembre 1974) a joué comme défenseur, avec des voyages au MVV Maastricht et au N.E.C. Nimègue, près de 300 matches pour les Tukkers du FC Twente.

Arrière gauche inflexible et héros culte du FC Twente. Un garçon de la région, clubman de bout en bout, toujours à la pointe du combat! Il a beaucoup vécu, mais le point culminant a été de remporter la coupe en 2001. Il a également joué «européen» avec le club d'Enschede et a mis fin à sa carrière, avec notamment un déplacement au MVV, après 334 matchs (sept buts) au NEC de Nimègue.

"Le FC Twente m'a traité de manière irrespectueuse", a déclaré Heubach lorsqu'il a été écarté par son (!) Club en 2015. Caractéristique: le cœur sur la langue, un homme du peuple qui s'est même fait tatouer. Populaire auprès du «noyau dur» en raison de son intransigeance et de ses sprints en marge. Jeroen Heubach a couru une fois vers la surface avec les supporters de Twente après une pénalité utilisée et a montré le coude plié et le poing fermé. Et la foule a chanté "Heubach, Hooligan"! Son surnom est né.

Mais d'abord, revenons au début de la carrière de Heubach; le fils du travailleur de la construction a joué au club catholique local VOSTA. À quoi sert l'abréviation géniale: Forward Up Sporty Proud Everything. La première équipe de ce club joue désormais en cinquième division dimanche. Jeroen est devenu un jeune joueur du FC Twente à l'âge de seize ans. Heubach est également rapidement entré dans diverses équipes nationales de jeunes dans lesquelles il a joué avec Giovanni van Bronckhorst, Patrick Kluivert et Clarence Seedorf.

Dans les premières années, De Tukker était toujours un milieu de terrain avec une belle technique, une bonne passe et une capacité de course idem. Jusqu'à ce que l'entraîneur national Dick Advocaat le présente comme un arrière gauche lors d'un tournoi aux îles Canaries. Il n'a plus jamais été déplacé ailleurs.

Enschedeër Heubach a joué son premier match pour les Tukkers le 11 décembre 1994, à domicile contre MVV. Il a remplacé Wilfried Elzinga au début de la seconde période. Avec des joueurs comme Hoogma, Bosvelt, Bruggink, Oude Kamphuis et Ter Avest, Twente avait une bonne équipe qui a même terminé troisième sous l'entraîneur Hans Meyer. Après trois saisons, Heubach n'avait donc disputé que dix-sept matches dans lesquels il ne marquait pas. C'est pourquoi il est parti, sans transfert, vers MVV pour obtenir plus de temps de jeu.

Le club de «Maastrig» venait d'être promu en Premier League et Heubach y a mûri en tant que personne et en tant que joueur de football. Il a conquis une place de départ, joué 56 matchs et a même réussi à trouver le filet ennemi une fois. Son ancien entraîneur Meyer n'avait pas échappé à l'attention et a ramené la gauche à Enschede en 2000. Cependant, Meyer s'est vu «mis sur la route» après seulement deux mois et encore une fois Heubach s'est retrouvé sur le «deuxième plan». Dans ce cas, c'est André Karnebeek qui l'a dérangé.

Puis l'intransigeance de Heubach s'est installée. Il a entraîné la morve sous les yeux, s'est battu pour ce qu'il valait et a joué dans le line-up de départ de la saison 2002/2003. Jusqu'en 2008, il était le joueur de base de l'équipe, après quoi il a perdu la compétition contre Edson Braafheid et a dû se contenter de quelques raids.

La saison 2007/2008 a été très bonne pour Heubach et ses coéquipiers. Les tours préliminaires de la Ligue des champions ont été réalisés par une belle deuxième place en Eredivisie. Le 18 mai 2008, Heubach a donc été légendairement chanté par son coéquipier Rob Wielaert lors de la cérémonie sur le Oude Markt à Enschede avec "Ronaldinho, Heubach is coming"!

Lors de la saison 2009-2010, l'arrière gauche n'a pas joué du tout pour le FC Twente jusqu'à la pause hivernale de la compétition. Le 23 décembre 2009, Heubach, lors du match de la Coupe KNVB contre Helmond Sport, est entré pour la dernière fois dans la ligne lors d'un match officiel pour le FC Twente. Heubach a joué un total de quatorze saisons avec le FC Twente et est venu à 273 matches de championnat et six buts pour le club.

Pendant la pause hivernale de la saison 2009/10, Jeroen est parti en location chez N.E.C., ce qui lui a fait manquer le championnat avec le FC Twente. Chez N.E.C. Heubach, également en proie à quelques blessures, n'a eu que neuf matchs. Jeroen Heubach a mis fin à sa carrière professionnelle en 2010, après près de seize ans de service actif. L'arrière gauche de 35 ans a disputé son dernier match contre l'Ajax avec NEC. Il est ensuite devenu membre du staff technique du FC Twente A1 et a maintenu des contacts avec les supporters et les sections sponsors au nom du club.

L'icône du club du FC Twente a été limogée en 2015 après 22 ans de bons et loyaux services au sein du club. Ceci après que le club ait manqué d'argent, à la grande déception de Heubach. De 2010 à juillet 2015, Heubach a été employé par le FC Twente en tant qu'entraîneur adjoint des A1 et B1 de la Football Academy. Il a également maintenu des contacts avec des supporters et des sections de sponsors au nom du club, mais il a néanmoins été expulsé.

Aujourd'hui, il entraîne des jeunes en difficulté à «Certain Basis» à Enschede. Il aide ces jeunes à structurer leur vie et à construire une existence indépendante.

(Photo: ANP – Louis Van Der Vuurst)

Verder Bericht

Vorige Bericht

Laat een reactie achter

© 2020 KENTUDEZENOG

Thema door Anders Norén